La fondamentale – Carte éphémère


 Un peu avant la deuxième fermeture de l’horeca, à Botanical by Alfonse, on te présentait une carte éphémère sur laquelle on travaillait depuis pas mal de temps : la fondamentale du goût. Avec cette carte, on part à la conquête des arômes par couleur et on découvre des accords d’une même ligne chromatique. L’objectif ? Mesurer l’impact de la couleur sur ton palais. Quelles sont tes attentes lorsqu’on évoque un coloris, quels sont les liens entre la teinte et le goût ? C’est parti !

La carte

Pour ne rien révéler, pour garder la surprise et bien mesurer l’impact qu’a la couleur sur toi, on te proposait un dé avec huit couleurs qui décidait par un coup du hasard le cocktail à déguster. On écoutait avec attention tes suppositions parfois très justes et parfois farfelues. Des ingrédients hypothétiques, un cocktail mystérieux, c’est à la seule force de tes sens que la fondamentale s’ouvrait à toi. 


Bleu : Vodka Grey Goose, lavande, myrtille.

La couleur bleue provoque beaucoup d’hypothèses en matière d’ingrédients et c’est en rouge que ton cocktail arrive ! Mais avec un goût de « bleu » ; est-ce que cela te déroute ? La garniture électrique se déguste avant de boire le cocktail, c’est une petite gelée de menthe glaciale qui tapisse ton palais d’une note boisée et le rafraîchit avant la dégustation.    

Vert : Gin Rutte, pomme verte, thé matcha, céleri, vermouth Noilly Prat, aquafaba.

  Le vert est indissociable de la menthe dans nos esprits et malgré qu’elle ne soit pas présente de ce cocktail, bon nombre juraient la goûter !

Rouge : tequila Patron, hibiscus rouge, poivron rouge, piment oiseau, porto.

  Ici le lien était clair.  Nous avions fait le choix d’une couleur carmin liée aux pointes aiguës du piquant. Mais malgré tout, beaucoup retrouvaient une note de fruits rouges inexistante ce qui confirme encore l’influence d’un coloris sur notre ressenti.   

Jaune : brhum¨* Dada Chapel, oléo saccharum de citron, banane grillée, camomille, eau pétillante, aquafaba.

  *Pourquoi importer et faire fermenter la canne à sucre alors que des hectares de betteraves sucrières s’étendent sous nos pieds ? yes bye, rhum ! Bienvenue, B(etterave) rhum !  

  Pour le jaune, nous nous sommes beaucoup amusés en créant de fausses pistes ! D’abord, nous avions infusé l’aquafaba (notre mousse végétale qui remplace le blanc d’œuf) avec de la camomille. Le côté floral confirmait la douceur de la mousse et te préparait à découvrir un tout autre ingrédient, la banane.      

Blanc : rhum Karukera, crème de pêche, orgeat, feuille de figue, absinthe.

  Pour ce cocktail qui est un souvenir personnel impérissable, tout le monde était d’accord : certes peu s’attendaient à ces ingrédients mais tous expriment qu’une seule gorgée du cocktail illustre parfaitement cette absence de couleurs. L’orgeat sans doute et son côté lacté qui tapissait nos papilles de velours.   

Noir : Whisky Suntory Toki, whisky Laphroaig quarter cask, sucre brûlé, anis étoilé, thé vert, Angostura.

Rose : gin Citadelle, rose, jasmin, Suze, betterave, Lillet blanc.

  Le rose instinctivement appelait les fleurs et même si elles étaient présentes, nous avions fait le choix de mettre en valeur la transparence de ce cocktail. Seule la betterave en garniture, teintait légèrement le liquide, une coloration naturelle et légère juste assez pour te troubler.

Orange : rhum Plantation 3 Stars, rhum Santa Teresa, carotte, agrumes, thé chaï.

Les carottes ! Bien sûr, la couleur y fait référence directement mais ici c’est l’alliance avec le thé épicé qui est mis à l’honneur. La carotte et les deux rhums associés apporte une touche sirupeuse presque beurrée qui enveloppe le palais. Un vrai délice à consommer doucement 🙂

Voilà ! C’est tout pour aujourd’hui.  J’espère que tu as pris autant de plaisir à découvrir la fondamentale du goût que nous à te la partager. Tu peux t’abonner au blog pour ne rien rater de nos histoires et aventures en cocktails ❤     

Ps : toutes les photos sont celles de notre Fanny Myard 

Douce France – Carte éphémère

Flâner dans les ruelles, se sustenter dans les plus vieux bouillons, les bars à cocktails, se régaler sur les étals du Marais, découvrir et profiter : c’était l’objectif pour mieux créer ensemble !

From Namur to London – L’arrivée

Apprendre, s’éduquer tout en gérant notre propre entreprise, ce que nous faisons à Londres, c’est une recherche créative en faveur d’un développement constant qui j’espère nous accompagnera tout au long de notre vie.

Friday delivery – La bouée de sauvetage.

Le Friday delivery ne remplace en rien Botanical by Alfonse bien sûr, mais c’est notre bouée de sauvetage, une bouffée d’air dans un amas de stress et le moyen idéal de rester en contact avec nos clients, avec notre entourage.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s