Into the woods

6

A l’abri des hauts pins, derrière le rideau d’un saule pleureur, se cache un jardin dont les chemins sont illuminés par des bûches suédoises. Guidés par le craquement des souches enflammées, les chemins mènent à une tente berbère dont la couleur grenadine semble mouvante sous les ombres du bois .

Alfonse est face à elle, il a traversé le haut portail en fer forgé, ses pneus ont crissé sur les cailloux. Il est passé sous le grand saule qui lui a chatouillé le dos et a roulé sous les ponts de branches nues pour finalement s’arrêter sur le tapis d’automne. A sa gauche, le bûcher s’enflamme et dévore des demi-troncs. Les meilleures étincelles sont projetées haut dans la nuit, étoiles un court instant, elles retombent, tentent dans un espoir ultime d’atteindre les ballots de paille tout près. Tout autour d’Alfonse crépite, les torches se reflètent sur sa carrosserie et les ombres du bois qui tracent la petite place, se déforment et glissent vers lui.Il frissonne.

7

Deux coups sourds viennent marteler son bar, une jeune fille fraîchement balafrée vient supplier d’avoir à boire. Alfonse n’hésite pas, il lui faut une téquila-gaspacho. Un coup de chaud suivi d’une douce coulée réparatrice. La sanglante accepte le remède d’un geste brusque puis retourne dans le noir.

3
Refresh presents Into the woods

Alfonse respire, les ampoules Edison clignotent en chamade dans leur bocaux. Soudain, une multitude de mains se plaquent sur ses fenêtres, des mains mourantes, pourrissantes, saignantes, infectées. Toutes les mains réclament le remède en même temps. Le gaspacho coule, rouge, épais, glacial dans les gorges laissées à vif par l’alcool. Alfonse hésite, l’antidote ne semble pas fonctionner et d’autres créatures surgissent plus nombreuses de la noirceur, jaillissants hors des écorces, l’œil vide.

5

8

1

Après quelques cocktails néanmoins, Alfonse reconnaît des visages bienveillants sous les grimages, les ampoules cessent alors de grésiller. La nuit d’Halloween réserve quelques surprises.

De larges feuilles rouge, libérées de leur arbre s’invitent à la fête comme un lâché de confetti. Certaines, plus chanceuses, atterrissent adroitement dans les américan cups colorés. La nature ajoute sa touche magique avec une garniture originale,  un impondérable cocktails de saison!

4

7web
Tequila-gaspacho

La tente est prise d’assaut par la musique, les regards se croisent brillants, l’éclat des flammes au fond des yeux. Lentement, la brume entoure les cimes, la nuit se consume pour ne laisser au petit matin que des braises. A quand la prochaine édition?

2

Plus d’infos sur REFRESH

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s