Bitter sweet mixology

4cAlexiane au volant, nous voilà partis tous les trois de bonne heure en direction de la distillerie de Biercée. On imaginerait presque être en vacances, le soleil passe ses bras sur les feuillages naissants des vallées. Il dessine des lignes d’or sur les sols courbes, ondulants, tachetés de jeunes bleuets. Des airs marins sur les collines du Hainaut. La voiture roule au fil des « oh » exclamés au moindre muret ancien, à la vue d’une fermette bucolique habillée de lierre. Nous rêvons comme tous les citadins, nous martelons les avantages de l’isolement, des retrouvailles avec une nature méconnue. Nous nous voyons voit déjà, une fourche à la main, en bottes, aller cueillir le fruit mûr du verger. Nous sommes frais dès l’aube, revigorés et bienheureux loin de l’agitation de la ville.

C’est cocasse quand on y pense, nous, qui n’avons que deux pas à faire pour se retrouver à la caisse du H&M carte en main. Deux pas pour se retrouver à se dandiner au karaoké de la place. Que ferions nous, le soir à la campagne? Et moi, comment ferai-je pour survivre sans l’irruption quotidienne de potes dans mon salon? Je ne pourrais plus descendre à pas d’heure chez le paki, revenir du paki les mains vides, puis y retourner. Comment ferai-je avec des champs à perte de vue autour de moi?

On rêve d’un domaine autosuffisant, des chimères de hippies sans doute. Un hameau où Valentin installerait un restaurant dans une ferme, Alexiane s’occuperait des différents jardins de fleurs.  Je pourrais me laisser aller à lire sous mes volets bleus, sur une chaise longue en bois, achetée deux sous à la brocante .

Trêve de rêverie, nous voilà à Thuin, à la distillerie. Sans Alfonse aujourd’hui, on se gare dans la large cour pavée devant le corps de ferme qui ressemble à l’arche de Noé retournée. Une quille de bois gigantesque posée sur des murs de pierres clairs. Si l’on nous a fait venir ce jour, c’est parce que Biercée a un nouveau produit, un bitter.

Notre défi est de proposer quatres recettes de cocktails qui déclinent le bitter. On s’installe dans l’imposant bar, on s’active pour la mise en place,  on se brief encore une fois sur les recettes en attendant nos juges.Quatre juges soit comme convenu le P-DG, accompagné d’un journaliste qui l’interviewait la matinée, un mixologue et un délégué. Le petit groupe s’approche et nous semble tout d’un coup plus large que prévu. Le journaliste s’était transformée en la journaliste et ses trois assistantes.  Frayeur furtive , regards croisés, on évalue vite le stock de framboises. En ce qui concerne les quantités, on s’est déjà souvent planté, on a l’habitude d’improviser !

Le chef, quasiment impossible à sonder, goûte à la goutte les cocktails de Valentin. Je ne peux rien déceler dans son visage, il analyse, commente comme le ferai un chercheur à propos du liquide d’une éprouvette. Il est fier de son produit, il aime son amertume caractéristique, il le veut forcément au devant de la scène gustative, surtout ne pas le dissimuler dans les fruits. Le mixologue et le délégué s’autorisent plus d’enthousiasme et rassure Valentin qui est déjà près à tout recommencer face au mystère que ne livre rien sur le faciès du big boss.

Tout d’un coup, des bruits de sucions inattendus résonnent dans la grande salle restaurant de la distillerie. Le liquide restant entre les fraises et les glaçons est débusqué, il remonte bruyamment dans les pailles jusqu’aux bouches de nos charmantes journalistes amusées. Les mots n’ont que peu d’utilité dans l’expression du contentement.

On prie pour qu’une des quatre recettes convainque nos goûteurs, on discute, on se toise, le boss se livre enfin et le verdict tombe: on en garde trois! La pression retombe, légers, on quitte Thuin et nos rêveries rurales. On retourne fissa à notre centre-ville, déterminés à fêter ça!

1b (1)


1b (2)


3


5


6


7

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s