BURNT – carte éphémère

BURNT (août 21), une carte qui t’emmenait au gré des arômes tantôt brûlés, tantôt fumés et parfois même caramélisés.

L’idée ici, c’était de mettre en avant ce goût familier trop souvent rejeté dans nos métiers de bouche.

Burnt c’est aussi l’arrivée de Tommy et donc la première carte collaborative de Botanical by Alfonse. Depuis l’ouverture, les cartes éphémères changent tous les mois sans jamais réapparaître, Valentin peut maintenant compter sur Tommy et redoubler d’inventivité avec lui.

On se repasse la carte ensemble ?

Side Car High Ball: cognac 1840, Cointreau, thé chaï torréfié, edv de Poire.

Earth, Wind & Fire: gin Citadelle, betterave brûlée, cacao torréfié, menthe, crème de Sherry.

Morning Wood: vodka Grey Goose, champignon brûlé, coldbrew de café éthiopien.

Horno: tequila Patron, vermouth Noilly Prat, poivrons grillés, fruits rouges, piment rouge brûlé.

Tajine: rhum Santa Teresa, Martini Riserva Rubino, épices torréfiées, carotte brûlée, abricot, miel.

Country Fields : bourbon Maker’s Mark, beurre noisette, maïs brûlé, feuille de poivrier, Angostura.

Santa Maria: rhum Plantation Grande Réserve, banane brûlée,sauge ananas, Fino Sherry.

South Sour: whisky Dewar’s 12 ans, fenouil & citron brûlé, absinthe, aquafaba.

Voilà ! C’est tout pour aujourd’hui.  J’espère que tu as pris autant de plaisir à nous lire que nous à te partager notre quotidien. Tu peux t’abonner au blog pour ne rien rater de nos histoires et aventures en cocktails ❤     

Ps : toutes les photos sont celles de notre Fanny Myard 

RORSCHACH – carte éphémère.

…on s’est inspiré du test de Rorschach, un outil d’évaluation psychologique élaboré par le psychiatre Hermann Rorschach en 1921.

TASTE OF US – carte éphémère

Alors non, ce n’est pas un « best off » (pas encore) mais plutôt des drinks taillés sur mesure pour nous, une réponse à nos envies gourmandes du moment, une carte qui nous fait plaisir en somme..

Péché mignon – carte éphémère

Parce que cette histoire de bonnes résolutions ne nous dit rien qui vaille, nous on t’incite au vice, on te pousse à craquer pour ton péché mignon…

Tea Room – carte éphémère

« Sur une idée originale de notre Tommy, cette nouvelle aventure gustative te plongeait dans l’univers complexe du thé… »

EMOJI – Carte éphémère

En quasi 7 mois de fermeture, on peut dire que nous avons eu le temps de cogiter. Loin de la fureur des services, nous avons d’abord réappris à reposer nos corps malmenés par un rythme de vie nocturne, et petit à petit le cerveau a suivi et il s’est relaxé lui aussi. Sans sollicitation constante, sans horaire à respecter et course effrénée contre la montre, nous avons pris le temps de regarder en arrière.

Entre deux bouquins, Valentin sur la Grande Guerre et moi bien accompagnée de Simone, nous avons pris le temps de relire toutes les cartes que nous t’avons proposées depuis l’ouverture de Botanical by Alfonse. Avec des cartes éphémères qui changent intégralement toutes les trois semaines, nous avions assez de matière pour analyser notre parcours.

L’art, les voyages, les épices, nos séries préférées, la cueillette, nous avons poussé des -Oh et des -Ah en redécouvrant ces centaines de boissons qui ont rythmées notre quotidien. Chaque cocktail est un souvenir, une trace de nos moments de vie.

Puis en discutant, en comparant les cocktails qui nous rendent fiers et ceux qui ont le plus de succès, nous sommes arrivés à une conclusion ultime : la plupart d’entre nous choisissent leur boisson en fonction du spiritueux. Oui, peu importe le thème, peu importe le fil conducteur ou l’intention, beaucoup ne se fient qu’à l’alcool qu’on leur sert !

Alors, après une mauvaise expérience avec de la téquila (souvent dans le carré, toi même tu sais ), par peur du whisky qui rend violent même la plus pure des âmes ou par attrait pour le gin indétrônable par chez nous, tu passes parfois à coté d’une petite merveille qui t’aurait plu.

Forts de cette conclusion, la première carte de réouverture s’appelle EMOJI, une carte mystèrieuse qui garde secrètement caché le spiritueux et où seuls les arômes te sont dévoilés sous forme d’icones !

💜

Joue le jeu et laisse-toi guider, promis, ça vaut vraiment la peine de se laisser aller à la découverte!

La carte EMOJI :

MELON + MENTHE

Bourbon Woodford Reserve, liqueur Branca Menta, bitters orange, melon, menthe.

PECHE – ABSINTHE

Gin Citadelle jardin d’été, Rinquinquin, absinthe blanche, chardonnay (75 cl servi avec coupe et seau à glace).

PASTEQUE + CORIANDRE

Téquila Patron silver, dry curaçao Pierre Ferrand, pastèque, coriandre.

FRAISE + RHUBARBE + MIEL LOCAL

Vodka Grey Goose, fraise, miel, rhubarbe, aquafaba.

PETIT POIS + CONCOMBRE

Gin Rutte, vermouth Noilly Prat , concombre, petit pois, aneth, huile d’olive.

FRAMBOISE + JASMIN

Whisky Suntory Toki, Martini Riserva ambrato, jasmin, eau de vie de framboise.

CAROTTE MAUVE + FEUILLE DE FIGUE + POMME

Whisky Dewar’s 12 ans, La blanche de Christian Drouin, carotte mauve, feuille de figue .

ORANGE + THE NOIR

Grappa Nardini , Thé noir, orange.

Voilà ! C’est tout pour aujourd’hui.  J’espère que tu as pris autant de plaisir à nous lire que nous à te partager notre quotidien. Tu peux t’abonner au blog pour ne rien rater de nos histoires et aventures en cocktails ❤     

Ps : toutes les photos sont celles de notre Fanny Myard 

Alfonse caravan-bar, le bar mobile

Alfonse caravan-bar, c’est un concept nomade composé de deux caravanes des années 60 transformées en bars à cocktails ambulants. Il y a eu d’abord « Alfonse » avec qui tout a débuté, et puis « Alistair » la dernière venue, qui est un modèle un peu plus grand. Retapées à la main, faites de chêne belge, elles sont illuminées… Plus

Liquorette by Alfonse, le bar à manger

Liquorette by Alfonse est un endroit pas comme les autres : c’est un petit bar à manger où l’on se retrouve entre amis afin d’y déguster des apéritifs originaux peu alcoolisés comme le St-Germain spritz, des vins natures, des limonades et du café cafetière à volonté. Sur le large comptoir, on retrouve des petites choses… Plus

Botanical by Alfonse, le bar à cocktails

Depuis 2028, Botanical by Alfonse t’emmène au cœur du monde du cocktail : situé dans le centre de Namur et récompensé par le Gault et Millau, le bar à cocktails est entièrement dédié à l’artisanal et à la botanique. À Botanical, l’accent est mis sur le craft, toutes les préparations y sont faites maison, de l’orgeat… Plus

BURNT – carte éphémère

L’idée ici, c’était de mettre en avant ce goût familier trop souvent rejeté dans nos métiers de bouche…

From Namur to London – L’arrivée

Fin- novembre 2020, nous avons quitté notre maison salzinnoise de 150 m² pour notre nouvel appart londonien de 35m². 115m² de différence, et toujours à quatre car partir sans Stella (notre chien) et Ginger (mon chat) n’était pas envisageable. Au début, j’ai eu la nette impression d’emménager à nouveau dans mon studio d’étudiante sur la place du Vieux ; je retrouve ce mode de vie où rien n’est laissé au hasard, l’espace est optimisé. Mais très vite, nos amis sur place nous font part de leur étonnement quant au privilège d’habiter seuls et non en colocation, avec en plus une baignoire et une chambre séparée. Du coup, j’ai décidé que les 35m² d’ici valent largement les 150m² de là-bas et que la mesure de l’espace, c’est uniquement dans la tête.

Après la quarantaine, laissons place à la liberté !

C’est un peu comme si les beaux jours étaient revenus, on passe nos soirées à rire, à manger et boire au pub dont les cartes sont parfaitement adaptées aux végétariens (qui l’eut cru ?), je prends même rendez-vous chez le coiffeur (oui, c’est important). On passe des heures à tester des cocktails, à parler saveurs, arômes, débattre sur les couleurs, les équilibres et ce jusqu’aux petites heures. L’énergie de la ville entière est grisante, vibrante, je me pare de mes plus belles fripes, je porte des carreaux et des lignes, je m’exprime en textile. Valentin aussi ne tient pas en place, il touche à son rêve ultime. – Londres nous t’aimons déjà tellement !

Décembre, fin de la trêve et des réjouissances.

L’horeca londonnien doit, lui aussi, refermer ses portes. Tout d’un coup, Valentin et moi sommes propulsés dans le passé, malgré nous, à nouveau enveloppés par ce brouillard d’incertitudes que nous avons appris à côtoyer des mois durant.

Mais Londres a un effet particulier, et l’expression « Every cloud has its silver lining » démontre encore l’optimisme qui la caractérise. En Angleterre, on attend que la tempête passe certes, mais on n’attend pas le beau temps pour autant, on profite de ce que l’on a. Alors, nous flânons nous aussi dans les parcs,  commandons aux comptoirs improvisés devant les pubs, on prend des take away à la fenêtre des restos et on accepte la vie comme elle vient. Londres nous inspire c’est certain, tout comme la présence de Rémy , Paul et Maria (voir article précédent).

Mais alors, que faisons-nous exactement ?

Forts de l’expérience de Botanical by Alfonse, du service évènementiel Alfonse Caravan-bar et de leurs gestions depuis plusieurs années, on apporte tous les deux notre modeste contribution à nos amis. Tous ces petits détails auxquels on ne pense pas toujours lors de l’ouverture d’une entreprise, ces apprentissages qui se font année après année sont tout autant d’apports bénéfiques au groupe. Et, il y a bien entendu l’essentiel : la création des cocktails en elle-même. Le concept, que je développerai plus longuement dans un article qui lui sera entièrement dédié, se base sur le fonctionnalisme et l’idée est ici d’élaborer des boissons à partir des 20 bouteilles présentes dans le bar et «20 bouteilles seulement» choisies par une dégustation à l’aveugle.

Créer un langage universel via l’esthétique est quelque chose en quoi Rémy et Paul croient fermement mais développer un langage universel via le goût est encore un autre chemin de réflexion peu emprunté jusqu’alors par nos prédecesseurs . A la carte, il y aura 9 cocktails qui seront en constante évolution. La cartes des 9 boissons sera le reflet de l’espace lui-même et est développée par l’équipe entière sans distinction.

Rotovap, extraction, distillat. Chaque ingrédient, chaque mesure sont savamment examinés, testés, améliorés. Le processus de création dans lequel nous nous trouvons a tout en commun avec de la recherche scientifique. Valentin absorbe, il travaille en parallèle sur les futures cartes de notre petit bar à cocktails namurois.

Apprendre, s’éduquer tout en gérant notre propre entreprise, ce que nous faisons à Londres, c’est une recherche créative en faveur d’un développement constant qui j’espère nous accompagnera tout au long de notre vie.

Ps : ce texte a été écrit avant le 4/01/ 2021 et l’annonce d’un nouveau confinement.

WILD MENU – Carte éphémère

WILD MENU, c’est une carte éphémère sur ce qui nous inspire autour de nous à la belle saison, une carte cocktails issue de la simplicité de notre quotidien, d’un bout de chemin avec nous.

EMOJI – Carte éphémère

Puis en discutant, en comparant les cocktails qui nous rendent fiers et ceux qui ont le plus de succès, nous sommes arrivés à une conclusion ultime : la plupart d’entre nous choisissent leur boisson en fonction du spiritueux.

La fondamentale – Carte éphémère

 « La fondamentale du goût », avec cette carte, on part à la conquête des arômes par couleur et on découvre des accords d’une même ligne chromatique. L’objectif ? Mesurer l’impact de la couleur sur ton palais.

Douce France – Carte éphémère

Flâner dans les ruelles, se sustenter dans les plus vieux bouillons, les bars à cocktails, se régaler sur les étals du Marais, découvrir et profiter : c’était l’objectif pour mieux créer ensemble !

From Namur to London – La décision

Le 13 mars 2020 à minuit, je tournais la clé dans la serrure de mon petit bar adoré et le fermais pour des mois. Jamais je n’aurais cru un jour vivre une fermeture plus symbolique que celle-là. Toute l’équipe est dehors sur le trottoir, la serre désespérément éteinte à minuit une tapante, un vendredi soir. Les amis, les proches, les inconnus qui applaudissent dans un élan de solidarité comme si le rideau de velours venait de tomber sur la dernière scène et ces grosses larmes qui dégringolent sur mon visage. Mon masque qui se transforme bêtement en mouchoir statique.

 Il y a des choses qui nous émeuvent au plus profond, qui nous touchent de manière différente, fermer ce bar dans lequel nous avons tout mis, m’a transpercé le cœur de manière unique.

Le 18 octobre 2020, cela fait quelques jours que j’ai du mal à respirer faute de ne pouvoir rien prévoir. Ni les horaires, ni les stocks, ni les cartes, on avance minute après minute avec des rumeurs de fermeture qui rendent ma peau moite d’incertitude. Même la météo a plus de a plus de netteté sur le temps qu’il fera demain. Puis la décision tombe, je l’entends partout, sur toutes les bouches, elle émane des haut-parleurs des téléphones des clients, elle est à toutes les tables. A nouveau, le rideau de velours s’écrase sur la scène, la clé se tourne pour clore un nouvel épisode. Cette fois-ci, je fais face, mon visage reste sec, au fond de moi,  je le savais.

Lorsque que le soleil brillait au zénith, lorsque l’insouciance de l’été nous berçait encore, nous avons décidé de partir à Londres coûte que coûte. Mais des questions subsistaient, Rémy et Paul pourraient-ils ouvrir leur nouveau bar en pleine crise (voir article précédent) ? Comment se passait le confinement Outre-Manche ? Quand et comment allions -nous pouvoir les rejoindre alors que nous ne savions pas de quoi demain serait fait ?

Mi- octobre 2020, nous sommes chez Math et Lou, la musique et leur présence font baisser mon stress. Notre bulle, ce sont nos meilleurs amis, la même bulle qu’au printemps. Les parents de Valentin sont à risque, les miens sont loin, les amis, c’est la famille. A nouveau, c’est cet enfer de téléphone mobile qui interfère, un bip sonore qui m’annonce que l’horeca ne pourra pas rouvrir avant février 2021. Je retiens mes larmes, il faut agir tant qu’on peut, c’est décidé, dès le lendemain on plie bagages, avec Stella sous le bras : on part. 

A suivre …

Plus : article de presse – L’avenirs

Les plaisirs d’été – Carte éphémère

Eté 2020 Carte II , après réouverture. Au mois de juillet naissait à Botanical by Alfonse, une carte éphémère qui t’emmenait avec légèreté sur la trace des vacances d’été . Mais pas n’importe quelles vacances, celles particulières où l’on ne quitte pas le pays, comme celles que l’on prenait en famille quand on était petit.… Plus

From Namur to London – L’arrivée

Apprendre, s’éduquer tout en gérant notre propre entreprise, ce que nous faisons à Londres, c’est une recherche créative en faveur d’un développement constant qui j’espère nous accompagnera tout au long de notre vie.

From Namur to London – La proposition

La pandémie qui a changé la face de la terre semble derrière nous. Les masques se sont frayés un chemin jusqu’à nos garde-robes à la manière des couvre-chef d’un autre temps, on prend l’habitude ne pas sortir sans lui, on se vêtit pour l’extérieur, on s’apprête à faire face au monde.

Friday delivery – La bouée de sauvetage.

Le Friday delivery ne remplace en rien Botanical by Alfonse bien sûr, mais c’est notre bouée de sauvetage, une bouffée d’air dans un amas de stress et le moyen idéal de rester en contact avec nos clients, avec notre entourage.

Le E-shop d’Alfonse

Le E-shop est un service de livraison et take away spécialisé dans les cocktails travaillés de façon artisanale et dans la découverte de spiritueux coup de cœur à déguster à la maison ! Nous l’avons crée de toute pièce en mars 2020, dès que notre petit bar à cocktails adoré à dû fermer ses portes.… Plus

From Namur to London – La proposition

Eté 2020, la terrasse de Botanical by Alfonse ne désemplit pas, la rue des Brasseurs est vibrante, le piétonnier grouille de monde.

La pandémie qui a changé la face de la terre semble derrière nous. Les masques se sont frayés un chemin jusqu’à nos garde-robes à la manière des couvre-chef d’un autre temps, on prend l’habitude ne pas sortir sans lui, on se vêtit pour l’extérieur, on s’apprête à faire face au monde.

Mais ces bouts de tissus qui cachent de si jolies lèvres charnues s’accordent dorénavant aux jupes courtes et aux bermudas colorés, ce qui les rend plus agréables. On les porte déjà par habitude, une manière commune d’agir qui ne date que de quelques mois. Ils sont la preuve que les beaux jours ne sont pas à l’abri de l’ombre.

A ce moment-là, nous sommes encore persuadés que nous vivons quelque chose d’unique dans une vie qui ne se reproduira pas. On se languit de voyage, on aspire à quitter Namur pour s’inspirer et faire bourlinguer nos clients à travers une de nos cartes éphémères. Et si, on partait pour Paris ? C’est décidé, durant quatre jours, l’équipe prend la poudre d’escampette avec toutes les précautions nécessaires et s’en va pour la ville lumière.

A Paris, c’est Rémy Savage qui nous attend, armé de boules de pétanque et de vin rosé, il nous emmène aussi à la découverte des meilleures adresses de la capitale. Rémy, c’est un peu la super star des cocktails. La première fois, que nous l’avons rencontré , c’était en 2017 alors que Valentin participait à son premier concours, la Mary White competition. Rémy était alors un des juges du concours remporté haut la main par Valentin sans même avoir de réel bar à l’époque (désolée Alfonse, tu es une jolie caravane mais tu n’es pas une adresse fixe :)).

Avec de l’eau dans ses caves comme on dit chez nous, les chaussures en cuir vintage usées , les manches de lin retroussées et le sourire étendu sur tout son visage , Rémy a quelque chose à nous dire.

Il faut savoir que Monsieur Savage est responsable de deux bars parisiens, dont il gère la direction artistique. Il a été élu bartender le plus créatif du monde en 2014, puis en 2018 meilleur mixologue européen par la BCB. Il est à la base de la genèse du Little Red Door à Paris qui s’est directement placé à la 11e place au top 50. Il a aussi bossé pour ce qui fut le meilleur bar du monde, l’Artesian, et est l’auteur du fameux cordial de papier (je sais Rémy, mais c’est important de le dire) .

Mais revenons à nos moutons, qu’a-t-il à nous dire ?

C’est bien installés à une terrasse rue du Faubourg Saint-Denis, qu’il nous dévoile son projet d’ouvrir son propre bar avec Paul Lougrat dans l’est de Londres. Et pas n’importe quel bar, un bar à cocktails basé sur le mouvement Bauhaus (1919-1933) et dans cette aventure, il aimerait inclure Valentin afin qu’il fasse partie d’un échange de quelques mois.

Le Bauhaus (de l’Allemand : « maison où bâtir, grandir, nourrir » ) est une école d’art fondée à Weimar en 1919. Son fondateur, l’architecte Walker Gropius aspire à une synthèse entre créativité et manufacture afin de former des artistes, des designers et architectes engagés socialement. Dans les artistes-enseignants-stars de l’école, on retrouve Paul Klee, Oskar Schlemmer et Wassily Kandinsky. L’éthique du Bauhaus, son design fonctionnel de qualité, sera l’une des plus grandes influences du XXe siècle. C’est donc en se basant sur la philosophie de l’école elle-même que l’idée d’échange entre bartenders au sein du bar est née dans l’esprit de nos amis. Ils aspirent tous deux à créer un espace complet autour du design, de l’expérimentation et d’explorer le mouvement artistique à travers les boissons et la nourriture.

Ce que propose Rémy à Valentin à cet instant, à cette terrasse parisienne, nous plonge dans une véhémente discussion ; férus d’art et de cocktails, ce projet est le confluent de nos passions réunies et cette idée brillante de concept de bar à cocktails nous coupe carrément le souffle (In Londres en plus !).

Les regards se croisent, les yeux de Valentin brillent de joie, les pupilles de Jaboth s’extasient par instants, stressent par d’autres, Matilda a les yeux rêveurs, les miens sont emplis de fierté. 

Sur le chemin du retour à Namur, dans un flixbus à moitié vide, on discute, on évalue nos possibilités : partir plusieurs mois, c’est aussi laisser une équipe autonome sur place,… sans nous. Jaboth a les épaules solides, nous étions partis un mois entier en Asie en 2019, mais il faut que l’envie y soit aussi et la détermination. Car gérer un bar même si ce n’est qu’en partie, n’est pas de tout repos. Le bus avale les lignes blanches de l’autoroute, les kilomètres s’amenuisent jusqu’à destination, tout le monde dort sauf Jaboth qui nous réveille pour nous souffler : – » c’est l’aventure d’une vie, vous devez y aller ».

A suivre …

From Namur to London – La décision

Lorsque que le soleil brillait au zénith, lorsque l’insouciance de l’été nous berçait encore, nous avons décidé de partir à Londres coûte que coûte. Mais des questions subsistaient…

Sunday home, cocktail with tepache

Ça, c’est une petite merveille que l’on a dégusté hier avec notre tepache (=boisson fermentée mexicaine à l’ananas facile à faire à la maison/ la recette est en ligne) qu’il nous restait ! On ne te cache pas que c’était absolument délicieux , le tepache se stabilise et son goût est à présent parfaitement équilibré.… Plus

Travel stories – Le logis Grey Goose

Non loin de Cognac, à côté du petit village de Juillac-le-Coq se trouve un écrin de beauté, le logis Grey Goose. Un écrin où l’on célèbre une vodka particulière, unique et française. Le logis est restauré dans la tradition, une partie de la façade date du XVIème siècle.  Avec son porche fleuri, il inspire le… Plus

« Rum and bitter » la recette facile du jour 🌻

  Tandis que le soleil inonde de lumière nos fenêtres, jardins ou balcons, ne serait-il pas l’heure d’un petit cocktail ? Étape par étape et avec ce que l’on a dans nos armoires, on réalise le « rum and bitter ». C’est ultra simple, rafraîchissant avec une légère pointe d’amertume parfaite pour ce fabuleux après-midi ! Ce… Plus

Les festins de fonds de tiroir

Il faut bien l’avouer, être confiné à la maison n’a pas que des désavantages. Bien loin de moi l’idée de te dépeindre ici le tableau idéal de l’écrivain installé confortablement dans son cottage à la campagne, de l’étudiant congédié qui a le loisir d’émettre des réflexions philosophiques sur les vraies valeurs de la vie ou… Plus

Le t-shirt 100% coton bio

Join the Alfonse team

Lorsque Botanical by Alfonse a dû fermer sa porte le 13 mars dernier, on a tout donné pour maintenir notre petite entreprise namuroise à flot.

Et l’un des projets a été la création d’une ligne t-shirts brodés en coton 100% bio.

T’offrir un de nos t-shirts ALFONSE, ce n’est pas uniquement nous soutenir en tant que petit bar à cocktails, mais c’est aussi soutenir une cause, celle de Shakers United. Car l’association de Shakers United est née de la volonté de plusieurs établissements horeca en Belgique de reverser une partie de nos bénéfices aux plus démunis. (plus d’infos sur la page Facebook )

Ces petites merveilles sont déjà disponibles en taille S, M, L (unisexe) à Botanical by Alfonse ou sur le E-SHOP ❤

#jointhealfonseteam

Voilà ! C’est tout pour aujourd’hui.  J’espère que tu as pris autant de plaisir à nous lire que nous à te partager notre quotidien. Tu peux t’abonner au blog pour ne rien rater de nos histoires et aventures en cocktails ❤     

Ps : toutes les photos sont celles de notre Fanny Myard 

Stay at home recipe – Le Dirty Martini

Le Dirty Martini, tu t’en doutes, est un descendant du famous Dry Martini, à la différence que celui-ci contient de la saumure d’olive. Si on traduit littéralement « Dirty martini », cela signifie « martini sale » (Miam ) en français, on dit que cela tient du fait que l’ajout de saumure donne au cocktail un aspect… Plus

Tribute to Majorelle – cocktail éphémère

Juste avant les fêtes de fin d’année, Valentin et moi, nous nous sommes octroyés une escapade dans la ville ocre. Sous le regard de l’Atlas enneigé, nous avons parcouru les souks de la médina afin de ramener à Botanical by Alfonse, mille et une épices, fleurs séchées et botaniques. Un break dans le lointain, dans… Plus

Et si on osait associer nos cocktails aux vins naturels et aux fromages ?

A Namur se trouve une fromagerie extraordinaire, « Chez Maitre Corbeau ». Elle regorge de trésors du terroir, de produits artisanaux et fermiers qu’Antoine, le boss, va dénicher surtout en France. Toujours à Namur, le long de la citadelle, se trouve « Pépite – cave à manger », un restaurant où tu peux déguster des plats à partager et… Plus

Tequila is not a classic but the spirit of a new era by VLR Films

A Botanical by Alfonse, comme la carte des cocktails change intégralement toutes les trois semaines, il y a toujours des nouveautés sur les étagères, les bouteilles d’alcools varient en fonction de nos envies, de nos découvertes et de nos inspirations Mais quelques spiritueux, ne sont pas prêts à bouger. C’est le cas de la Patrón Tequila ,… Plus

Il y a de la magie dans la carte éphémère de Namur en mai

Ça, c’est le MAGIC COLLINS, un des cocktails éphémères créés tout spécialement pour célébrer Namur en Mai ! D’abord, il y a le Beefeater Gin London, le sirop de menthe & Camomille, le citron vert, un peu de Perrier et puis comme apothéose, du thé des papillons qui modifie la couleur du cocktail juste avant de le déguster 🤩… Plus

Recette – le sirop maison au romarin du jardin

Les nouvelles céramiques sont là !

Botaniques et céramiques : découvre la nouvelle gamme de gobelets en céramique créée par Luc Guilliams pour Botanical by Alfonse ! Elles sont disponibles à la vente uniquement à Botanical by Alfonse. Parce que chez Alfonse, les collaborations c’est la vie   

A.R.T, la carte éphémère inspirée de l’art moderne

Cela faisait plusieurs mois que l’idée était là, une idée qui fait son chemin doucement, qui a germé au gré de la vie qui passe et de nos découvertes : -Et si nous  mêlions nos passions, si nous faisions fi des conventions ? Après tout, c’est notre bar et on y fait ce qu’on veut…… Plus

Burnt Daiquiri – Smoke and mirror

Retrouver les arômes primaires, la fumée, le brûlé, c’est ce que l’on te proposait à Botanical by Alfonse lors de la carte éphémère Smoke and Mirror pendant le mois de janvier. Le sucre est porté à ébullition, il caramélise, crépite, puis brunit tout en devenant riche et intense. Mais on ne plie pas et on… Plus

Voilà ! C’est tout pour aujourd’hui.  J’espère que tu as pris autant de plaisir à nous lire que nous à te partager notre quotidien. Tu peux t’abonner au blog pour ne rien rater de nos histoires et aventures en cocktails ❤     

Ps : toutes les photos sont celles de notre Fanny Myard 

Travel stories – Le logis Grey Goose

Non loin de Cognac, à côté du petit village de Juillac-le-Coq se trouve un écrin de beauté, le logis Grey Goose. Un écrin où l’on célèbre une vodka particulière, unique et française.

Le logis est restauré dans la tradition, une partie de la façade date du XVIème siècle.  Avec son porche fleuri, il inspire le charme français et la douce poésie.

 À peine arrivés, on ressent la force historique du domaine qui nous accueille. Nous nous sentons privilégiés, attendus, comme si un grand secret attendait patiemment d’être révélé et en même temps, c’est comme un retour à la maison après un long voyage. Une note nous attend avec le numéro de notre chambre, dessus on peut y lire : « a place we call home »…

Le logis est vaste avec un bon nombre de chambres et de salons. – Yes « the devil is the details », dans cet endroit presque familier, ce n’est qu’une fois assis que l’on se rend compte de l’exceptionnelle facture du mobilier et que le design réfléchi se révèle. 

Mes yeux parcourent le feutre, les velours, le verre soufflé,, le nacre et le laiton, les matières se croisent, se mêlent dans un style parfois scandinave tantôt rustique tantôt moderne avec un seul objectif, le confort. Le logis, pour moi, c’est l’équilibre du bon goût, du raffinement et de la simplicité à tout prix.

Il  y a aussi d’autres trésors, comme le sublime bar qui propose une expérience hors du commun : une pièce qui nous emmène du blé d’hiver de Picardie en passant par l’eau de source de Gensac jusqu’à la finalité de la vodka d’exception. Il y’a aussi le laboratoire ultra moderne où l’on découvre le processus de fabrication de la vodka Grey Goose.

Derrière le logis Grey Goose, se cache François Thibault, le maître de chai.  Passionné et amoureux de son terroir, il raconte l’histoire du cognac et de ses générations de maîtres, de leur savoir-faire traditionaliste. Dans ce modèle figé et un peu étriqué par l’héritage noble du cognac, François qui est un homme de la région et de tradition, réussi à introduire l’innovation qu’est Grey Goose, la vodka française.

Nous avons passé deux jours au logis et j’ai la certitude que je pourrais y passer ma vie, mais nous sommes certainement nombreux à en rêver 🖤

Merci pour l’envol Grey Goose. 

« Rum and bitter » la recette facile du jour 🌻

 

Tandis que le soleil inonde de lumière nos fenêtres, jardins ou balcons, ne serait-il pas l’heure d’un petit cocktail ?

Étape par étape et avec ce que l’on a dans nos armoires, on réalise le « rum and bitter ». C’est ultra simple, rafraîchissant avec une légère pointe d’amertume parfaite pour ce fabuleux après-midi !

Ce dont tu as besoin :

• 3cl de rhum, ici c’est du « Trois Rivières cuvée de l’océan » mais tu peux utiliser n’importe quel rhum blanc, agricole c’est mieux !

• 2cl de Mandarine Napoléon (ou une liqueur d’orange).

• Un mixer Thomas Henry, bitter lemon (mais tu peux utiliser ta propre limonade).

• Une pincée de sel.

• Le jus d’un demi citron vert (notre citron est tout rabougri mais il vient du jardin 😚).

• Des glaçons.

 

Alors, es-tu prêt ? 🌿

Les festins de fonds de tiroir

Il faut bien l’avouer, être confiné à la maison n’a pas que des désavantages.

Bien loin de moi l’idée de te dépeindre ici le tableau idéal de l’écrivain installé confortablement dans son cottage à la campagne, de l’étudiant congédié qui a le loisir d’émettre des réflexions philosophiques sur les vraies valeurs de la vie ou d’édulcorer le retour aux activités quotidiennes simples.

Non, le confinement n’apporte pas les fameuses conditions idéales pour développer notre créativité, mais quand même ! Depuis bien longtemps, nous n’avions pas eu l’opportunité de nous poser et de ralentir. Même si l’intensité de la situation presse fort sur nos cervicales, on savoure aussi des moments précieux.

Il faut dire qu’on apprécie beaucoup être à deux et être confinés 24h/ 24 ensemble ne change en rien à notre routine habituelle ! Easy game.

Quand nous étions plus jeunes et sans le sous, on s’amusait à se nourrir avec ce que l’on avait, sans rien acheter, nous appelions ça « les festins de fond de tiroirs. » Valentin éventrait nos armoires et créait un repas de roi avec trois fois rien. Aujourd’hui en confinement, on retrouve un peu de se plaisir et l’on crée de délicieux cocktails avec uniquement ce que l’on a chez nous ! 

C’est un réel exercice de style que nous mettons en image dans notre studio photo improvisé  

Les ingrédients :

Voilà ! C’est tout pour aujourd’hui.  J’espère que tu as pris autant de plaisir à nous lire que nous à te partager notre quotidien. Tu peux t’abonner au blog pour ne rien rater de nos histoires et aventures en cocktails ❤     

Ps : toutes les photos sont celles de notre Fanny Myard 

Mandarine Napoléon – competition 2019

Hé oui, j’ai  une nouvelle aventure à vous raconter ! Lundi passé, très tôt (trop tôt), nous avons quitté notre petite ville de Namur qui somnolait encore sous un épais manteau de neige. La citadelle ressemblait à une grosse chantilly coulante qui se déversait sur les flancs et rendait fumante l’eau des deux fleuves. La… Plus

Lucky you –

A Botanical by Alfonse, si tu regardes attentivement derrière le bar, tu verras que les bouteilles de spiritueux ne sont pas si nombreuses que ça. Etant donné que notre carte change intégralement toutes les trois semaines, afin de rester créatifs et se faire plaisir : dès qu’une bouteille est vide, nous avons tendance à la… Plus

Lautrec and Lime, le véritable goût de l’agrume

Alors, ça c’est le Lautrec and Lime, il fait partie de la carte basée sur le vrai goût des choses.  Comme d’habitude, la carte à Botanical by Alfonse change intégralement toutes les trois semaines et on ne sert jamais deux fois le même cocktail, c’est la règle du jeu ! Avec le Lautrec and Lime, on ne… Plus

FIFF 2018 – 33e édition, le temps passe les cocktails restent !

Le 28 septembre, l’équipe d’Alfonse a posé, une nouvelle fois, ses shakers sous le chapiteau de la place d’Armes à l’occasion du Festival International du Film Francophone de Namur !  J’ai parfois l’impression que le temps s’envole, une année est déjà passée depuis cette merveilleuse édition 2017 faite d’histoires éthyliques et de belles rencontres (voir FIFF 2017).… Plus

Charlie’s breakfast : sweet memories cocktail

« Il est sept heures du matin, j’entends la voix de maman qui appelle pour la énième fois depuis la cuisine. Je repousse ma couette, j’enfile mes chaussettes à l’envers et je descends rejoindre la voix, tout aveuglée par le sommeil et par les longues mèches rebelles qui tombent devant mes yeux. Je rentre dans la… Plus

Sechouan Martini

La recette du Sechouan Martini : 4,5 cl de vodka Ketel One 1,5 cl de vermouth Noilly Pratt 1 cl de cordial de poivre de Sechouan vert et de sisho Toutes les photos sont celles de Fanny Myard ❤