La Pharmacie Anglaise

12
Quand Alfonse s’est posé devant la Pharmacie Anglaise, il était encore tôt.  Dans l’aube, ses petites roues freinaient sur les pavés du centre-ville pour sortir son laissez-passer à chaque barrage. Sa place l’attendait, toute réservée, en haut du Mont des Arts, sous le regard prestigieux de l’ancienne Maison Delacre.

 

5
Un cocktail de la Pharmacie Anglaise
Il y’a deux cent ans, les Delacre sont encore pharmaciens. Ils résident dans cette demeure néo-gothique et entre deux potions, s’intéressent au chocolat. Sage décision d’ailleurs, je suis plus que friande de Biarritz. 
Après le départ des chimistes-gourmands, plus personne n’est entré dans la maison pendant des années. La bâtisse est simplement abandonnée.
 
Et puis, lors d’un soir de long hiver (je m’autorise un peu de romance) , elle a rouvert ses portes pour offrir à ses visiteurs un cadre insolite, un retour dans le temps. Elle qui avait vu ses murs garnis de flacons de médicaments, les voit revenir emplis de formol et de curiosités.2
Le nom Delacre incrusté de mosaïques est désormais décoratif, vous n’y trouverez aucune cigarette russe, mais des cocktails audacieux. Alfonse est sûrement impressionné, il sait qu’entre les bizarreries, on sert des breuvages carrément sous cloches enfumées. Mais il n’est pas seul, la pression gagne un peu Valentin, ce soir, il  y aura plein d’autres garçons (eux aussi à moustaches) qui font valser les bouteilles.
4
 
Nous laissons notre petit Alfonse dans la matinée froide, sous l’ombre de la façade pour ne revenir que bien plus tard dans l’après-midi.
En avant pour le deuxième jour de fête donc ! (voir «Une belge soirée»
Alfonse est super joli, habillé de petits autocollants de la Pharmacie Anglaise, mais l’anxiété ne l’a pas lâché. Faut dire qu’il y a plus rassurant que ce déploiement militaire autour de lui.  Derrière, les chars. Au dessus, les avions. C’est pas ça , c’est un beau spectacle et ça amuse les enfants, seulement quand on sait ce que ces machines là font, il se dit qu’il est fort content d’être une caravane. Heureusement, les clients commencent à l’entourer, ça le rassure direct ! Les cocktails brillent dans les rayons du soleil, c’est l’heure de célébrer !
7

1

A la nuit tombée, au travers des larges baies vitrées, nous pouvons voir les gens bien installés dans les Chesterfield bossés, les barmans et leurs plateaux d’argent. La verrerie défile sous nos yeux : les verres aux pieds hauts, les ballons, les coupes, les old fashioned. C’est toute la Pharmacie qui s’anime et s’illumine.
8
Herbert, le génie de la mixologie

 11

Des glaçons qui débordent, des mixtures colorées, secouées sans ménagement contre l’acier clinquant.  Les bouteilles dans les airs, un shaker dans chaque main. A l’intérieur, le personnel change de langue aussi vite qu’il envoie les commandes. La Pharmacie bourdonne, pas un geste n ‘est gaspillé, chaque mouvement est maîtrisé.

L’art du service, c’est étrangement captivant.

9
Marino, bartender pro’

 

 

3

Nous pouvons rentrer, heureux, Valentin avec sa dose de discussions de cocktails-geek,  et moi avec ma dose d’alcool décidément parfaite à m’envoyer faire la bringue toute la nuit ! Merci la Pharmacie, on se revoit bientôt !

6
L’équipe de la Pharmacie
10
Valentin et Francesco le boss’

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s